Du Festival International Automobile à Rétromobile, PARIS redevient le temps d’un mois la capitale de l’automobile. Tous les temps forts.

Après un mois de janvier particulièrement difficile pour les usagers de la capitale… le mois de février redore un peu le blason des défenseurs, usagers et amateurs de deux et quatre roues. Tacots, bagnoles, berlines, sportives en tout genre, anciennes, youngtimers et autres voitures d’exception se sont donné rendez-vous pour fêter la locomotion. Cinq événements majeurs feront de la capitale le symbole de l’attachement à ces instruments de liberté ! L’exposition Concept Cars, le salon Rétromobile, les ventes aux enchères organisées par les maisons Artcurial, Bonhams et RM Auctions.

Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ?

Le mois de février incarne – on aime à le penser – cette résistance et cette passion (parfois irrationnelle) pour l’objet automobile. Bien sûr, ce n’est pas le fait de nos édiles qui persistent et signent avec des mesures pour le moins descriminatoires. Février symbolise la controverse et les contradictions qui règnent dans nos villes (et chez leurs élus) qui cherchent à tout prix à stigmatiser et bannir la voiture, pollueur suprême (avec son alter ego à deux-roues).

Adulées, détestées, récemment bannies, elles n’en demeurent pas moins un objet désiré. Ses formes, les sensations procurées sont source de délectation, de volupté et d’euphorie. En février, à Paris (eh oui !), les automobiles (après avoir surmonté un mois de janvier éprouvant) recouvreront droit de cité, le temps de trois ventes aux enchères et deux salons redorant leur splendeur d’antan. L’histoire nous montre qu’elle a toujours eu ses détracteurs, mais elle a aussi révélé que l’automobile est utile et futile. Utile à la mobilité, à la liberté, aux échanges ; futile car elle procure des sensations grisantes… et parfois extrêmes. Dans Avec mon meilleur souvenir, Françoise Sagan écrira que la vitesse « décoiffe tous les chagrins : on a beau être amoureux fou, en vain, on l’est moins à deux cents kilomètres à l’heure ». Mais lors de l’accident dont elle est victime en 1957 à bord de l’Aston Martin DB Mark III, elle dira « jusqu’à mon accident de voiture, je m’étais crue invulnérable. Je ne pensais pas que cela pût m’arriver, ni même d’être malade. Et puis soudain : la catastrophe ».

1. FESTIVAL AUTOMOBILE INTERNATIONALE, EXPOSITION CONCEPT CARS (1-5 FÉVRIER)

La 32e édition du Festival Automobile International, ouvrira les portes de l’exposition « Concept Cars et Design Automobile » du 1er au 5 févier 2017 à Paris au pied de l’Hôtel des Invalides à Paris, dans un espace de 3 000 m² dédiées aux plus belles et plus récentes créations automobiles seront présentées. Pendant cinq jours, le public pourront découvrir et admirer les plus beaux concept cars et la « Plus Belle Voiture de l’Année » 2016 dont le prix aura été décerné quelques heures avant le début de l’exposition. Le Festival mettra à l’honneur l’un des plus grands designers automobile du XXe siècle, Leonardo Fioravanti, celui-là même qui a participé à toutes les Ferrari de la période 1966 à 1986, en particulier les Dino 206 GT, Dino 246 GT/GTS, Ferrari 365 Daytona, Ferrari Mondial, Ferrari F40… What else ? Une exposition « Le vent de l’histoire » rappelant les grandes étapes l’histoire de l’aérodynamique. À noter que parmi les concept cars exposés, vous pourrez découvrir en première française l’Aston Martin RB 001.

2. SALON RÉTROMOBILE (8-12 FÉVRIER)

Pour sa 42e édition, Rétromobile, la plus grande réunion des professionnels et passionnés de l’automobile de collection en France, ouvrira ces portes au Parc des expositions de la porte de Versailles le 8 février. Cinq jours pour découvrir les trois pavillons, hall 1, 2 et 3. Ils abriteront comme chaque année les trésors de la production automobile proposés par les constructeurs, clubs, fédérations et marchands. Sans oublier les organisateurs d’événements, les médias, les marchands d’automobilia et de pièces détachées, les libraires ou galeries d’art, mais aussi les restaurateurs, les dealers venus des quatre coins du monde et les assureurs. Un cocktail qui fait la part belle aux véhicules d’exception, aux petites et grandes histoires, et à la passion, le grand dénominateur commun de cette belle fête. Des hommages et expositions ponctueront le parcours du visiteur. Parmi lesquelles : Aston Martin, Initiales D.B. une rétrospective de l’âge d’or de la marque avec les plus belles réalisations de David Brown. Vingt modèles emblématiques de cette période, marquée par une production de GT aux lignes inimitables, retracera avec la complicité de l’agent secret de sa Majesté, l’une des lignes les plus envoûtantes de la production automobile britannique. Cette exposition, initiée par Beat Roos et Éric Le Moine, est organisée par The Classic Car Trust Pavillon 1, stand H 096. De la vitesse, de la piste et du circuit avec le podium dédié à la Formule 1, des histoires à la gomme ! À redécouvrir dans le pavillon 1 allée P stand 052. L’espace Richard Mille proposera quelques pages méconnues de la discipline reine du sport automobile : les monoplaces à quatre roues motrices et à six roues. Autre temps fort Renault, les années Turbo. Le magazine Youngtimers et Rétromobile leur rendent hommage en les réunissant sur un podium dédié pour célébrer ses quarante ans. Pour la première fois, Peugeot, Citroën et DS Automobiles seront réunies sur un même espace…

Texte XAVIER CHAUVIN et Alexa POUGEUX  – Photos © Artcurial, Bonhams, RM Sotheby’s, Rétromobile et Festival International Automobile

3. Les stars des ventes aux enchères : icônes inoxydables

VENTE AUX ENCHÈRES ARTCURIAL MOTORCARS (11 FÉVRIER, RÉTROMOBILE)
Retrouvez l’exposition des modèles proposés à la vente à Rétromobile Hall 2.1. Début de la vente le 10 février à 14 heures. Renseignements www.artcurial.com

Ferrari Dino 206 SP Berlinetta Speciale 1965
De la piste à la route.
La vedette incontestée de la vente aux enchères d’Artcurial durant le salon Rétromobile, c’est elle… La sublime Dino, réalisée par Pininfarina, exposée au Salon de Paris 1965 où elle focalise à elle tous les regards. Le prototype de la « petite » Ferrari est animé par un brillant V6 à quatre arbres à cames en tête. Baptisée ainsi en l’honneur d’Alfredo « Dino » Ferrari (le fils d’Enzo prématurément disparu), cette mécanique conçue à l’origine pour la compétition s’est longtemps illustrée sur les circuits avant d’intégrer le compartiment-moteur de la gracile berlinette. La version de série a été immortalisée par la série Amicalement Vôtre, pilotée par le sémillant Tony Curtis. Une icône furieusement glamour, estimée entre 4 et 8 000 000 €.
Lot n° 87 du catalogue Artcurial – Photos © Artcurial Motorcars – Copyright Alexis Boquet

VENTE AUX ENCHÈRES BONHAMS, « LES GRANDES MARQUES DU MONDE AU GRAND PALAIS » (9 FÉVRIER, GRAND PALAIS)
Depuis 2011, le Grand Palais accueille la vente aux enchères d’automobiles de collection de Bonhams, maison de ventes aux enchères britannique. Coïncidant avec la semaine de Rétromobile, elle se déroulera cette année le 9 février. Retrouvez tous les renseignements sur le site www.bonhams.com.

Aston Martin Ulster Sports 1935
Archétype de l’entre-deux-guerres. 
Indissociable du plus célèbre agent secret de tous les temps, la célèbre marque britannique s’est d’abord illustrée sur les circuits avant de briller au cinéma. La mythique lignée des Ulster est restée à jamais gravée dans la mémoire des amateurs. Une toute petite série de 31 voitures construites entre 1934 et 1936, dont 28 ont survécu jusqu’à nos jours. Égale des Bugatti et des Alfa Romeo, l’Aston Martin Ulster figure parmi les meilleures voitures de compétition de son époque. Fort d’un impressionnant palmarès, ce superbe exemplaire a disputé les 24 Heures du Mans 1935, où il s’est classé à la cinquième place de sa catégorie. Il est estimé entre 1 400 000 et 1 800 000 €.
Lot n°339 de la vente Bonhams du Grand Palais. Photos © DR Bonhams

VENTE AUX ENCHÈRES RM AUCTIONS (8 FÉVRIER, PLACE VAUBAN)
Depuis 2011, le Grand Palais accueille la vente aux enchères d’automobiles de collection de Bonhams, maison de ventes aux enchères britannique. Coïncidant avec la semaine de Rétromobile, elle se déroulera cette année le 9 février. Retrouvez tous les renseignements sur le site www.bonhams.com.

Porsche 917/10 spyder 1970
Fauve indomptable.
À l’aube des années 1970, la terrifiante Porsche 917, considérée comme la meilleure voiture de course du moment, domine la plupart de ses rivales. Premier exemplaire d’une série de treize voitures, le châssis 917/10-001 est animé par un monstrueux douze cylindres à plat annonçant plus de 600 chevaux. Cet exemplaire, utilisé intensément par l’usine sur la piste d’essais de Weissach, recevra plusieurs types de carrosserie et diverses motorisations. Après avoir disputé le Mans en 1971, cette 917 est cédée à un pilote privé qui va la conserver de nombreuses années durant. Elle réapparaît dans les années 2000, participant à plusieurs compétitions historiques. Estimée entre 4 600 000 et 5 500 000 €.
Lot n°147 de la vente RM Auctions. Photos © DR RM Auctions

Inter 175 A Berline (1956)
Un ovni à Paris.
Idéal pour achever le panorama et fermer la boucle de notre sujet car il représente les tentatives – un peu folle, décalée de certains constructeurs zélés à l’imagination débridée – pour pallier l’encombrement. Mi-voiture, mi-scooter, cet « avion sans aile » a été réalisé par la Société Nationale de Construction Aéronautique du Nord (SNCAN) à la demande d’une entreprise parisienne, l’Autoscooter ne s’éloigne pas beaucoup dans sa conception de ses cousins volants. Et rappelle un peu beaucoup la Twizzy développée récemment par Renault. Présenté au Salon de Paris 1953, l’Inter 175 A aurait été conçu pour concurrencer le Messerschmitt KR-175, lui aussi produit par un constructeur aéronautique et offrant un style de même inspiration. Bien que trois types de carrosserie aient été présentés, dont une version « torpédo » découvrable, c’est le 175 A berline qui a été produit, avec dôme basculant sur le côté et toit ouvrant. On estime la production totale de 1953 à 1956 à 300 exemplaires. Moins de 10% auraient survécu ! Cette rareté exotique est estimée entre 50 et 70 000 €.
Lot n°101 de la vente RM Auctions. Photos © Remi Dargegen ©2016 Courtesy of RM Sotheby’s.

 

Infos pratiques

FESTIVAL INTERNATIONNAL AUTOMOBILE
Dates
: du 1er au 5 février 2017. Lieu : Hôtel national des Invalides, 75007 Paris.
Entrée située avenue de Tourville, Place Vauban.
Tarifs : plein tarif 14 € ; tarif réduit 8 € valable pour les jeunes de 10-18 ans, les étudiants 19-25 ans et les séniors (+ de 60 ans) (sur présentation d’un justificatif). La vente RM Auctions se déroulera sur le même site le mercredi 8 février à partir de 18 heures.

RÉTROMOBILE
Dates : du mercredi 8 au dimanche 12 février 2017. Lieu : Parc des expositions de la Porte de Versailles
(1 place de la Porte de Versailles 75015 Paris). Le salon se tiendra dans les pavillons 1, 2 et 3. Tarifs : 18 € par personne et gratuit pour les moins de 12 ans. La vente Artcurial se déroulera le 10 février à partir de 14 heures pour les voitures.

BONHAMS « Les Grandes Marques du Monde au Grand Palais »
Dates : 9 février 2017, au Grand Palais. Début de la vente à 12 heures.