Prenez POIRAY, une maison historique de la joaillerie et de l’horlogerie au fort accent parisien, ajoutez une marque hautement symbolique et pleine d’audace dans l’univers du rugby, EDEN PARK, associez-y le mythique stade d’Auckland en Nouvelle-Zélande et mélangez le tout. Vous obtiendrez un nouveau chapitre « temporel ».

Forteresse imprenable des joueurs néo-zélandais, le stade des All Blacks, l’Eden Park d’Auckland est sans doute le plus emblématique au monde. En 2010, la ville de Christchurch est victime du plus important séisme (le 4 septembre 2010 enregistré) en Nouvelle-Zélande depuis 80 ans. On ne dénombre aucune victime mais des dégâts considérables.

Après le tremblement de terre de Christchurch, les poteaux de l'Eden Park stade, mythique d'Auckland, ont été acquis aux enchères par la marque éponyme. Après un périple en cargo, ils vont être découpés pour être transformés en trophées numérotés, Le Havre avril 2011. The goal posts of the Eden Park stadium bought by the EP brand cut and transformed into trophies, Le Havre April 2011.

Après le tremblement de terre de Christchurch, les poteaux de l’Eden Park d’Auckland, ont été acquis aux enchères par la marque éponyme. Après un périple en cargo, arrivés au Havre, ils vont être découpés pour être transformés en trophées numérotés.

POUR L’AMOUR DU BALLON… OVALE

Pour soutenir la reconstruction et aider les sinistrés, les poteaux du stade d’Auckland sont mis en vente. C’est Franck Mesnel, co-fondateur de Eden Park et ancien international du XV de France, qui en fait l’acquisition.

Franck Mesnel en pleine action de jeu pendant la finale de la Coupe du Monde 1987 contre les All Blacks

Franck Mesnel en pleine action de jeu pendant la finale de la Coupe du Monde 1987 contre les All Blacks.

Il choisit alors de les confier à l’artiste belge Arne Quinze, connu pour ses sculptures démesurées de bois exposées dans des villes du monde entier, afin qu’il les transforme en œuvre d’art. Cette composition fut exposée tout à tour dans la cour de la maison de vente aux enchères Artcurial au Rond-Point des Champs-Elysées, au Donjon de Vez, à Courchevel pour finalement se poser au Centre National du Rugby à Marcoussis.

L’EFFET PAPILLON : PREMIÈRE

Sensible à l’univers de la maison Poiray, Franck Mesnel lui lance un nouveau défi : transformer les chutes des poteaux en acier de Auckland en pièces horlogères pour hommes virils et élégants. Un challenge technique et esthétique que la maison Poiray aime relever : il s’agit de conserver la rigueur des lignes en fondant l’acier des poteaux, privilégier la force et le caractère sportif décalé de la maison dans un garde-temps tout en détails et majesté. Et le pari est réussi. « L’Eden Park » by Poiray valorise la spécificité de la maison, ses valeurs et ses codes esthétiques, sa force de caractère l’unissant naturellement au monde de l’ovalie.

QUEL POSTE VOULEZ-VOUS OCCUPER ?

La ligne se compose de quinze cadrans différents déclinés en une série limitée de dix exemplaires exclusifs (150 au total, donc). Le cadran gris anthracite est composé de 11 index barrettes et d’un chiffre arabe qui rappelle l’un des postes, ainsi que d’un guichet ovale pour la date. La signature Eden Park apparaît sous la forme de son célèbre nœud papillon, icône reconnaissable entre tous. Le numéro de série individuel est également gravé au dos de chaque boîte, dotée d’un mouvement automatique suisse. L’ensemble étant monté sur un bracelet alligator gris foncé. À chacun maintenant d’opter pour son poste favori ou son numéro fétiche, et d’adopter la montre qui lui convient. Pilier, demi de mêlée, talonneur, deuxième centre, lequel avez-vous envie de choisir pour rêver le meilleur des matchs. Et remporter la prochaine Coupe du Monde ? Qui sait ?

Texte A. Pougeux – Photos et archives © Eden Park

Franck Mesnel en finale du championnat de France de rugby RCF-RCT 22 mai 1987. Elegant Racing player Franck Mesnel sporting a pink bow tie during the French rugby championships final game in May 22nd1987.

Texte A. Pougeux – Photos et archives © Eden Park

La rue de Lappe à l’heure de la création (du 13 au 22 mai)

Retenez bien ce nom « The Stackers » : ce concept revient à deux femmes, Valérie Lemant et Armelle Luton, et leur idée d’exposer dans un lieu éphémère, insolite et atypique la jeune création montante...

FÊTES DES PÈRES #1 AVIS DE TEMPÊTE

Optimiste ! Oui, car l’été arrivera bien à un moment ou un autre. Craquez sur ce modèle de solaires au look vintage signées Hackett en acier vieilli mat inoxydable et acétate. Prix : 190 € 37 boulevard des Capucines, 75002 ou  58 rue de Rennes, 75006 Paris Element...

Fêtes des pères #2 • LA VIE EST TROP COURTE…

À table Hanjo, un nom qui résonne comme une invitation à partager un apéro dans un bouchon lyonnais ou un bistrot parisien. Le leitmotiv des initiateurs de cette nouvelle maison auquel on souhaite un bel avenir est bien l’idée de promouvoir un produit de qualité pour...

L’horloger Omega au grand magasin Printemps Mode Haussmann du 5 au 21 août…

La célèbre maison horlogère suisse Omega, chronométreur officiel et historique des Jeux Olympiques, prend ses quartiers dans l’atrium du Printemps Haussmann. À l’occasion des JO de Rio 2016, une rétrospective vidéo rapporte les 27 années de collaboration et...

Nicolas Bachmann : une lignée de fous du volant et d’amateurs de belles mécaniques

Suite au décès de ses grands-parents, Nicolas BACHMANN découvre dans le grenier de la maison familiale une grande malle fermée. À l’intérieur : pêle-mêle d’archives, de photos couleur sépia côtoient médailles et coupes… Il s’agit des souvenirs de son...

Pequignet : l’ambassadeur du temps en France

C’est au cœur de la Franche-Comté, dans le bassin horloger de Morteau, patrie historique de l’horlogerie française, qu’Émile Pequignet fonde en 1973 la marque EP Pequignet. Autour de chez cet enfant de la région se trouvent toutes les compétences et savoir-faire...

La Tissot Heritage 1936 : un hommage aux premières montres-bracelets

La nouvelle Tissot Heritage 1936 rend hommage aux toutes premières montres-bracelets, déferlant sur le marché horloger dans les années 1930. La maison suisse, fondée en 1853, peut légitiment puiser dans son patrimoine créatif et son histoire pour lancer ce modèle qui...

Fiche technique

  • Boîtier en acier avec un numéro de série individuel et unique gravé au dos. Lunette réalisée dans le métal issu de la fonte de poteaux de rugby du stade Eden Park d’Auckland. Cadran gris foncé – 1 chiffre arabe, 11 index barrettes, logo Poiray et Eden Park. Guichet date en forme de ballon de rugby.
  • Mouvement : automatique suisse
  • Étanchéité : 3 ATM
  • Bracelet : Alligator gris foncé
  • Disponible en novembre exclusivement dans les boutiques POIRAY (retrouvez les adresses ci-dessous)
  • Prix public : 4 400 €
Eden Park by Poiray numéro 12, poste premier centre.
Certains seront sensibles au nombre 1 de l'édition, c'est certain ! Mais le pilier n'est rien sans le reste de son équipe… ne l'oubliez pas. L'esprit du rugby, c'est la cohésion.
Le fond transparent pour découvrir la mécanique du succès… et retrouvez aussi le numéro de série gravé ainsi que le nœud papilllon.

Rendez-vous dans l’une des quatre boutiques POIRAY parisiennes
• 93 rue de Passy 75016
• 70 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008
• 14 rue Royale 75008
17 rue de la Paix 75002

Poiray

Poiray Saint-Honoré

Poiray Passy

Poiray Royale