Ils sont dans la fleur de l’âge, entrepreneurs, créatifs, ils ont la désinvolture d’une jeunesse qui n’a pas froid aux yeux. Ils ont du talent, de l’humour, mais surtout ils sont à l’origine d’une nouvelle maison d’édition de chaussures, Paire & Fils, qu’on a envie de propulser en haut des pages de recherche Google, des souliers qu’on désire enfiler pour ne plus les ôter. Une chose est sûre, ce binôme d’amis d’enfance, fait la paire. Et Shopping en Ville valide à 200 % cette jeune maison très inspirée. La preuve en images.

Il était une fois Pierre. Lui, c’est l’artiste, celui qui rêve, l’homme des nuances. L’autre compère, c’est Guillaume, l’hyper actif qui se lance des défis et monte des projets.

Pourquoi des chaussures : et pourquoi pas ?

Flash-back : ils aiment les chaussures. Cela vire même à l’obsessionnel. Les deux amis d’école décident d’en faire leur projet de fin d’étude. Éternels insatisfaits et incapables de trouver chaussure à leur pied, ils décident de franchir le pas. Les penser, les fabriquer, les porter et les vendre. Avec force et motivation, ils commencent par un classique : les bottines.

Ils revisitent les classiques, Richelieus, Derbies, Chelsea boots à la façon de « Paire & Fils » : le confort, la qualité de fabrication, l’élégance et la modernité, dans une gamme de prix accessibles. Les lignes sont sobres et racées. L’équilibre de l’ensemble tient dans l’excellent rapport entre la qualité du chaussant et les détails de la finition. Et dans l’expression même du cahier des charges mis en place par les fondateurs de la marque : les impératifs de qualité et le luxe dans la finition. Tout est dans le détail : le cousu blake, la trépointe, des peaux de première qualité travaillées dans les règles de l’art par des artisans portugais. Jusqu’au nuancier de couleurs et aux combinaisons de matières qui traduisent cette même exigence : les choix chromatiques sont le reflet de cette démarche de créer une collection au style classique et singulier déclinant des bleu atlantique, grains de café, caviar. Bref, un doux mélange hautement addictif entre le conformisme classique un brin décalé, un esprit décontracté (on parle de style casual chic) qui donne une identité forte et déjà reconnaissable à cette jeune maison.

L’homme pressé « L’homme pressé voit le monde comme un trophée » (appelé communément Chelsea Boots) se décline en veau velours en cuir pleine fleur bordeaux dans un vaste choix de coloris. Entre 190 et 200 € environ. A noter que si vous souhaitez une personnalisation, il vous en coûtera 50 €, pas mal pour du sur-mesure.

Et la poésie dans tout ça ?

Elle est omniprésente. On ne vend pas une paire de chaussures, on vend un livre. Oui, la classique boîte de chaussures est revisitée comme un emboîtage d’ouvrages, un étui précieux mentionnant le millésime de l’objet dissimulé, « Tome 1 », en référence à la première collection développée par Paire & Fils. Le premier Tome, c’est huit modèles et 35 déclinaisons disponibles du 38 au 47 ! Huit modèles aux noms iconoclastes (ou devrait-on dire aux titres) déclinant avec humour les humeurs masculines : l’Homme Énervé ou Difficile, en passant par le Jeune Voyou, le Jeune Inconnu ou Jeune Réservé, ou la Réconciliation, sorte de fraternisation entre les contraires ! D’ailleurs, chaque paire de chaussures est livrée avec un marque-page, délivrant un message poétique, qui vous souffle à l’oreille : « à vous d’écrire l’histoire qui va avec » !

Ça en dit long sur le programme initié par ses deux aventuriers de l’audace, ses deux globe-trotters de la chaussure ! Le deuxième Tome est déjà en préparation, de quoi alimenter les désirs des lecteurs-porteurs de la première collection ! Au sommaire, une gamme de couleurs enrichies et – sans doute bientôt – le projet est dans la boîte (mais continue d’être muri à force de réflexion et de voyages), des Moc’. On a envie de voir ! Paire & Fils, c’est comme ils se plaisent à le souligner « une attitude, une façon de marcher dans sa vie comme dans ses rêves ! ». On leur souhaite bonne route !

Texte AP – Photos © DR AP

La « Galerie » Paire & Fils est traversante, son entrée principale avec sa vitrine d’exposition donne sur la Place Dauphine, tandis qu’un autre accès s’ouvre sur le quai de l’Horloge.
OPÉRATION DE NOËL PAIRE & FILS “SOUS LE SAPIN”

Envie de succomber à l’une de leur histoire, guettez les codes promos sur leur page Instagram et sur Facebook, l’opération devrait débuter durant la première quinzaine de décembre.

 

Chez Paire & Fils, les boîtes s'entassent à la manière d'un marchand de livres anciens. Une atmosphère qui se combine parfaitement avec l'esprit de la place.

LES HITS DE LA COLLECTION
en fait nous, on les aime tous !
(cliquez sur le diaporama)

Deux citations d’André Breton pour le plaisir et pour la route… Nadja (1928)

« Elle va la tête haute, contrairement à tous les autres passants. Si frêle qu’elle se pose à peine en marchant. »
« Si vous vouliez, pour vous je ne serais rien, ou qu’une trace. »

Maintenant quittez le virtuel et préparez votre visite chez PAIRE & FILS. C’est sur l’île de la Cité, à l’extrémité ouest. Sachez pour votre culture personnelle qu’avant la Révolution française, sous le nom de Salon de la jeunesse, les peintres non inscrits à l’Académie y présentaient leurs œuvres.

À l’emplacement de l’actuel magasin se trouvait l’endroit exact du bûcher où périt Jacques de Molay (le dernier maître de l’ordre du Temple) le 11 ou 18 mars 1314 (archives de Paris ).

Sachez aussi que le sol de la place est inscrit au titres des Monuments historiques depuis 1950. Rendue célèbre par le poète surréaliste, qui signa-là une de ses plus belles œuvres Nadja, la Place Dauphine est une partie anatomique, le sexe de la femme-Paris. Relisez cet ouvrage avant d’y aller vous promener.

• Paire & Fils à Paris, c’est une adresse à Paris dans un lieu hautement symbolique du surréalisme, c’est au 26 de la place Dauphine, 75001 – Tél. 01 77 16 98 82
• Et un site qui vous fera entrer dans leur univers, cliquez
ici

Collection Roland Garros – À vos marques, prêts, jouez avec style

Non, vous ne rêvez pas, c'est le printemps. Enfin, le temps des loisirs au grand air, des jupettes, des courts de tennis le dimanche matin avant des bruncher en famille ou entre amis. Alors, oserez-vous la nouvelle collection de la boutique Roland-Garros ? Bienvenue...

Blousons pour hommes – Les propositions de Chapal pour célébrer le printemps

Signée Chapal Paris, cette collection raffinée de la mi-saison propose quatre vestes de cuir. Attention élégance et style assurés ! On n'a plus qu'à prier pour que le printemps arrive… Des blousons casual chic Choisir un vêtement Chapal, c’est l’assurance de posséder...

Mode hommes • Wattinne Paris, un nouveau vestiaire pour les dandys

Wattinne Paris, c’est un univers chic, assumé et mâture, libre et spontané, serein. Wattinne Paris, c’est une proposition de vêtements pour le dandy épicurien, le citadin décontracté mais raffiné. Wattinne Paris, c’est aussi le nom de famille de la grand-mère du...

Collection capsule Faguo et Armor Lux : plein phare sur la Bretagne !

Les deux maisons nous proposent une évasion marine, un vestiaire du bord de mer… qui, de Quimper à Paris, va déferler sur le territoire français. Ah la Bretagne ! Bercée par ses traditions, son identité forte et la mer. Elle est tout à la fois belle, mystérieuse,...

Opération Crazy Logo au Bon Marché : Gas Bijoux et Selima Optique vous en font voir de toutes les couleurs

A l’occasion de l’Opération Crazy Logo au Bon Marché à Paris, jusqu’au 1er avril pour rappel, le bijoutier artisan Gas Bijoux a customisé des lunettes de soleil de la marque new-yorkaise Selima Optique. Attention la série est très limitée. Avis au logo maniaques, aux...